EN CONFLIT AU TRAVAIL ?

Réagissez avant le licenciement

Vous êtes salarié et pensez bientôt être licencié. Il est donc important de faire attention à ce que vous écrivez à votre employeur notamment à l'occasion d'échanges de courriels. En cas problèmes relationnels (harcèlement, insultes, ordres "discutables", gardez votre sang-froid car le moindre prétexte pourrait servir de motif de licenciement pour faute grave. (La faute grave exonérant l'employeur de vous verser des indemnités de rupture du contrat de travail)
Le cabinet d'avocat droit du travail Ngawa peut vous aider dès ce stade en vous précisant vos droits, mais aussi vos devoirs. Une simple consultation au cabinet (50 rue de Miromesnil 75008 Paris) vous permettra d'y voir clair et vous placera dans un meilleur rapport de force avec votre employeur.

Votre employeur vous propose une rupture conventionnelle ?

Demandez à réfléchir et consultez le cabinet d'avocat contrat de travail Ngawa.

Bien négociée, une rupture conventionnelle du contrat de travail peut être intéressante financièrement, mais comme professionnel, nous serons mieux  à même de vérifier si la proposition est honnête ou si comme dans près de 90% des propositions émanant d'un employeur, elle inférieure de plus de 50% au montant normal auquel vous pouvez prétendre compte tenu de votre salaire actuel et de votre ancienneté.

Vous avez reçu une lettre de convocation à l’entretien préalable au licenciement ?

  • Vous pouvez vous rendre seul à l’entretien,  il est aussi possible de vous y rendre avec un représentant du personnel ou du syndicat de l'entreprise si cela peut vous aider psychologiquement à réaliser cet entretien obligatoire dans la procédure de licenciement.
  • Ne jamais argumenter et rester courtois. A ce stade, la décision de l'employeur est prise et rien que vous ne puissiez dire ou faire changera sa décision de vous licencier. L'entretien est seulement une étape légale obligatoire pour vous licencier. Tout ce que vous direz lors de cet entretien pourra être retranscrit par écrit (voir modifié sur certains points lorsque l'employeur est malhonnête), c'est pourquoi notre cabinet d'avocats droit du travail conseille toujours aux salariés qui se rendent à un entretien de licenciement de ne jamais rien dire d'autre que : "je n'ai rien à dire" ou "je ne souhaite pas m'exprimer" ainsi rien ne pourra ensuite être rapporter et les propos du salarié ne pourront pas être déformés devant le conseil de Prud'hommes en cas de litige.

Vous avez reçu votre lettre de licenciement

Consultez le cabinet d'avocat Licenciement Ngawa, nous pouvons proposer une transaction et obtenir une indemnisation rapide.

Nous saurons déceler les éventuelles erreurs juridiques déjà commises par l’employeur, lui souligner les risques financiers d’une action en justice, l’intérêt d’une séparation apaisée et juste financièrement.
Maître Ngawa Sylvanie, avocate expérimentée en droit du travail et négoication d'accords transactionnels, démontrera à votre employeur (ou à son avocat droit social) que vous êtes déterminé (en cas de refus, une action prud'homale sera engagée à son encontre)


Si aucune négociation n’est possible ou en cas d’échec car l'employeur ne propose pas une somme satisfaisante, vous devez vérifier d’abord  avec votre avocat licenciement l’intérêt d’un recours en justice, c'est à dire les chances de gagner aux Prud'hommes. En effet, il est inutile de s'engager dans une procédure vouée à l'échec. En revanche, si vous êtes dans votre droit, il est important d'avoir une idée précise des sommes en jeu et du déroulement de la procédure devant le conseil de Prud'hommes (audiences, délais, négociation...)


AVOCAT PRUD'HOMMES NGAWA - CONSULTATIONS  JURIDIQUES EN DROIT SOCIAL / DROIT DU TRAVAIL DU LUNDI AU VENDREDI  SUR RENDEZ-VOUS  (PARIS 8eme)